LE CHATEAU DE LA RODE

18 août 2017

Longue de 57m, large de 26.70m, haute de 9m, flanquée de deux tours de 10.50m, cette demeure a été une Abbayes Cistériennes pendant environ deux siècles : de 1586 à 1789.

Elle abritait une communauté religieuse venant du couvent d’Ardorel, situé près d’Augmontel dans le Tarn (entre Castres et Mazamet).

Le couvent d’Ardorel fut détruit durant les troubles suscités par les protestants au cour du XVIè siècle.

Dans une publication parue dans la revue du Tarn (1878-1879) il apparaît : « les religieux qui survécurent à la ruine de leur couvent (l’Ardorel), se réfugièrent après la tourmente, dans leur domaine de la Rode, commune de Lempaut, où il firent construire une nouvelle Abbaye et, bien que ce lieu fut le diocèse de Lavaur, ils restèrent sous la dépendance de l’évêque de Castres.

Le nouveau bâtiment ressemblait plutôt à un château qu’un couvent; il formait un carré avec pavillon aux quatre angles et un cloître au milieu et non un clocher, ce qu’une erreur de transcription semble faire croire.

La communauté fut dispersée à la révolution française et le domaine de l’abbaye fut vendu comme bien  national le 8 avril 1791.

Depuis mars 1933, la Rode est propriétaire de la famille de FALGUEROLLES qui vous accueille avec des chambres d’hôtes.

Pas de commentaire